Le décor

La Médiathèque Autonome

Ethan Assouline

Assis à la bibliothèque j’ai envie de hurler. J’ai reposé mon stylo un peu trop fort sur la table et quarante sept personnes ont levé la tête. Dans la ville, les immeubles et les mots fondent et le liquide produit colle sous les pieds, rentre dans la gorge, étouffe et tu me demandes on fait quoi ? et je dis j’avoue que je sais pas trop mais on va essayer.

Au milieu de tout ça, il y a les mots qui aident, qui redonnent du courage et de l’espoir, de la force, et ici on tentera de créer un espace pour les accueillir.

La Médiathèque Autonome se compose des textes des personnes qui y contribuent. C’est un fond d’archives qui évolue et grandit à chaque fois qu’elle s’installe quelque part.

On peut y consulter des documents qui tentent de créer, diffuser et faire circuler des idées et des mots pour penser la ville, la vie, le sexe, la connaissance, l’existence, l’amour (……..) et réfléchir collectivement à comment utiliser notre langage contre l’actuelle horreur ambiante.

On peut y fabriquer des brochures et des fanzines, boire des choses. On peut s’y retrouver pour ne rien faire. Il s’y passe des événements, des lectures, des concerts, des ateliers et d’autres propositions au gré des envies, des rencontres, des possibilités.

Écrivez-nous! lamediathequeautonome@protonmail.com

Le décor
Le cabaret

La boucle

Manoela Prates, Miss Sheitana, renoiterrible, Nina Garcia et Constance Brosse

au téléphone avec la banque

dans la queue de la poste (……..)

boucle dans la tête, démonte le réel

Il y a toujours l’envie de créer des moments à côté de tout ça-

La boucle: deux jours de programmation - concerts, projection, fête, lectures et autres moments pour célébrer et se réunir une dernière fois dans la Médiathèque. Ouvert à touxtes.

Le cabaret
Les coulisses
Sala de jantar

Manoela Prates

Dispersions - Restitutions d’une recherche artistique

DSRA de Constantin Jopeck

Concert - Mouvements fantômes, membres miroirs

Alexis Degrenier

Les coulisses